Conçu et réalisé par Éric Mac Lewis
© ericdentinger.com
2008-2020

SOUNDCLOUD
YOUTUBE
OLD SPORAN
PIPER SPORAN
PIPER SPORAN
VUE D'ENSEMBLE (pic. Serge Bocquet)
pic. antoine-photo.com

Comme tous les composants du costume écossais, le sporan a sa propre utilité fonctionnelle née de l’absence de poches sur le kilt.
Une traduction donnera d’ailleurs « purse » (porte-monnaie) ou « wallet » (pochette) en anglais.
On pourra rencontrer deux orthographes : la plus fréquente est sporran mais elle correspond à une graphie anglaise du mot gaélique sporan que nous écrirons donc ainsi en général.

Initialement, il s'agissait d'une poche en cuir (parfois en fourrure), de taille relativement modeste, attachée directement à la ceinture du kilt (belt) par un lien en cuir. Elle était en particulier destinée à recevoir divers objets tels que des pièces de monnaie ou des balles de plomb pour les mousquets et pistolets.
Par la suite, le sporan va se détacher de la ceinture du kilt grâce à une chaîne qui va lui permettre de s'attacher directement autour du kilt.
Il sera placé en évidence devant ce dernier et ses fabricants chercheront à le rendre à chaque fois unique, par les matériaux utilisés et les décorations arborées.

Le sporan existe ainsi en de très nombreuses versions allant du « working sporran » (une sorte de sporan pour tous les jours) au « dressed sporran » pour des évènements plus habillés.
À la fin du XIXème siècle est apparue une forme originale avec le sporan molach ou (horse) hair sporran ou encore piper-sporran, trois noms pour désigner la version la plus grande de cet accessoire. Le cuir de la poche demeure pour l’essentiel invisible car intégralement recouvert par une abondante toison de crins de cheval.
L’ensemble masque une grande partie de la face avant du kilt.
Ce piper sporan est l'apanage exclusif des joueurs de cornemuse en tenue militaire.

Le Sporan