Conçu et réalisé par Éric Mac Lewis
© ericdentinger.com
2008-2020

SOUNDCLOUD
YOUTUBE

La tua danza si leggiera (Guglielmo Tell)



A Scottish Soldier
(Andy Stewart)

There was a soldier, a Scottish soldier
Who wandered far away and soldiered far away
There was none bolder with good broad shoulder
He'd fought in many a fray and fought and won
He'd seen the glory, he told the story
Of battles glorious and deeds victorious
But now he's sighing, his heart is crying
To leave those green hills of Tyrol

Because those green hills are not Highland hills
Or the Island hills, they're not my lands hills
And fair as these green foreign hills may be
They are not the hills of home


And now the soldier, the Scottish soldier
Who wandered far away and soldiered far away
Sees leaves are falling and death is calling
And he will fade away in that far land
He called his piper, his trusty piper
And bade him sound alay a pibroch sad to play
Upon a hillside but Scottish hillside
Not on those green hills of Tyrol

Because those green hills...

And now this soldier, this Scottish soldier
Will wander far no more and soldier far no more
And on a hillside, a Scottish hillside
You'll see that piper play his soldier home
He's seen the glory, he's told the story
Of battles glorious and deeds victorious
The bugles cease now, he is at peace now
Far from those green hills of Tyrol

Because those green hills...

The Green Hills Of Tyrol - A Scottish Soldier

The Green Hills Of Tyrol trouve peut-être son origine dans le répertoire tyrolien mais plus certainement dans l'œuvre de Rossini qui intégra cet air dans Il Viaggio a Reims (1825) et dans Guglielmo Tell (1829) en tant que composition originale, écrite sur le modèle d'une Tyrolienne, danse à la mode du moment.

La mélodie sera adaptée pour cornemuse par le Pipe Major John MacLeod qui l'entendit durant la guerre de Crimée (1854), interprétée par un groupe militaire de Sardaigne. La musique n'a pas de frontières...
La rédaction de la partition est légèrement controversée entre partisans d'une levée (anacrouse) sur les deux premières notes ou d'un départ sur le premier temps; j'ai choisi la première option afin d'une part d'intégrer l'air à une suite comprenant Killworth Hills et aussi car ce départ sur le 3ème temps me paraît contenu dans la mélodie et aussi dans sa version chantée.
Côté tempo, pas de surprise, une valeur de 86 sied au morceau, dans la continuité des autres airs de retraite de mon répertoire.

Les paroles publiées sous le titre A Scottish Soldier sont de Andy Stewart (1933-1993), chanteur populaire écossais; elles nous content l’histoire d’un soldat écossais, mortellement blessé, qui se languit de revoir son pays et ses collines des Highlands, plus vertes que celles du Tyrol... ou de Crimée!

NB : s'agissant des airs militaires de retraite (Retreat March ou Air), il ne faut pas se laisser « abuser » par le mot retraite qui laisse à penser que ces mélodies sont jouées à un moment particulier d'une bataille. Au contraire ces airs sont plutôt interprétés au camp pour rythmer une période de la journée comme la fin du service de jour.

- noté par Éric Mac Lewis sur CelticPipes

Airs écossais pour cornemuse

RETREAT AIR

PAROLES

À PROPOS

COMPLÉMENTS