Conçu et réalisé par Éric Mac Lewis
© ericdentinger.com
2008-2020

SOUNDCLOUD
YOUTUBE

Cette chanson a été écrite à la fin du XIXème siècle par Sìne NicFhionnlaigh (Jean Finlayson) de Tong, village situé sur l'île de Lewis, alors qu'elle courtisait un jeune pêcheur d'Uig (île de Lewis également).
Les paroles expriment la douleur de la jeune fille qui se languit d'attendre le retour de son prétendant.

Ce que la chanson ne dit pas est que les deux jeunes gens se sont mariés peu de temps après.

Beaucoup d'artistes l'ont enregistré : j'ai retenu à titre indicatif le tempo de la version chantée par Capercaillie.



Fear A' Bhàta
(Sìne NicFhionnlaigh)

Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Mo soraidh slàn leat gach àit' an téid thu


'S tric mi sealltainn on chnoc as àirde
Dh'fheuch am faic mi fear a' bhàta
An tig thu 'n-diugh na 'n tig thu màireach
'S mar tig thu idir gur truagh a tà mi

Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Mo soraidh slàn leat gach àit' an téid thu


Tha mo cridhe-sa briste brùite
'S tric na deòir a ruith o m' shùilean
An tig thu nochd na 'm bi mo dhùil riut
Na 'n dùin mi 'n doras le osna tùrsach?

Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Fhir a' bhàta, na hòro eile
Mo soraidh slàn leat gach àit' an téid thu

Fear A' Bhàta (The Boatman)

- noté par Éric Mac Lewis sur CelticPipes

Airs écossais pour cornemuse

GAELIC AIR

PAROLES

À PROPOS